Blog posts

Les 8 séries de filles qui m’ont marquée

Les 8 séries de filles qui m’ont marquée

Arts et entertainment, Culture et Lifestyle

Voici les 8 séries de « fille et/ou de femmes » qui ont forgé mes goûts en termes de TV Show !

Daria
J’ai découvert Daria au lycée. Donc à peu de choses près à la même période que le personnage traverse dans la série. Daria est l’archétype de la jeune fille pas sexy, peu mise en valeur mais intelligente et douée à l’école… et enfin cynique. Ce fut le premier personnage de TV dans lequel j’ai retrouvé des traits de ma personnalité. Je ne vous dirais pas lesquels. Je vous laisse découvrir.

Daria

Alias
Héroïne intelligente, athlétique, agent secret qui brave les dangers… avec une situation amoureuse compliquée, et même une famille dysfonctionnelle. J’ai beaucoup aimé regarder cette série au début des années 2000. Plusieurs séries squattaient le même créneau à l’époque et je les ai toutes regardées avec passion. Avec le recul certains rebondissements étaient très capillotractés, mais c’était si bon à suivre !

Alias

Dark Angel
Aujourd’hui, Jessica Alba est plus connue pour son entreprise « Honest » et ses looks régulièrement épinglés sur Pinterest. Mais je garde toujours le souvenir de son personnage dans cette série : cette femme transgénique dans un Seattle post effondrement économique.

Dark Angel

Sex and the City
J’ai commencé à regarder cette série alors que j’entamais ma vie d’adulte. Je l’ai d’abord trouvée trop osée ! Oui j’étais très prude. J’ai commencé par apprécier Miranda pour finir par préférer Samantha. J’ai longtemps été fascinée par le ton de la série et son approche assez crue pour l’époque) de la sexualité chez les femmes actives en Occident. Les adaptations sur grand écran sont malheureusement très loin de ce qui a fait l’essence même de la série.

sex_and_the_city

Aya
« Aya, Aya, tu es mon amie commeuh je t aimeuhh ! Aya, Aya, tu es mon amie je pense à toi ! Ayaaaa, Ayaaaa, les jours …. »
Je ne me souviens plus de tout le générique… Quand Aya passait à la TV ivoirienne, j’étais en maternelle ! Et oui !! Je m’en souviens. Tout le monde était fan d’Aya. Mais en toute honnêteté, je ne me souviens plus bien de l’histoire. Je me souviens juste de l’admiration que j’avais pour cette petite fille noire qui passait à la TV… même si son rêve était d’aller en France. Je sais, rien n’est parfait. D’un autre côté, ce voyage n’avait pour que de retrouver sa meilleure amiiiiee !!!

Aya

Buffy contre les Vampires
Série qui a lancé deux genres à la TV : la série de vampire et la série de sur-femme justicière (Quoi Xena la guerrière ?). Je n’ai pas suivi Buffy jusque au bout, mais je dû être assidue pendant au moins 3 ans. Ce bout de femme à la force surhumaine qui combat les vampires avec une force physiquement incohérente m’a toujours plus. Le côté « badass » du personnage parlait à la jeune adulte rêveuse que j’étais. Alors ses histoires d’amour contrariés ?? Elles correspondaient pile aux mélodrames que l’on traverse à cette période !!!

Buffy

Charmed
J’ai un peu honte de partager ici cette réelle addiction que j’ai eue pour Charmed, mais je dois reconnaître j’étais faaaaan !! Je revois avec un mélange d’amusement et de honte les épisodes aujourd’hui. Qu’est-ce que je lui trouvais à cette série ? Des femmes en personnages principaux qui combattent le mal tout en restant soudées (enfin pas toujours…) !

Charmed

Desperate Housewives
Elle a beau être interminable et ringardisé, cette série fut une vraie révolution à l’époque. Raconter la vie de femmes au foyer avec un soupçon de danger, avec meurtres et tant de secrets de gens « comme il faut ». La variété des personnages portait un message assez fort sur le fait que toutes les femmes pouvaient choisir des vies différentes et être valables. Elles pouvaient même avoir plusieurs vies à la suite. L’équilibre vie privée / vie familiale est imparfait et les femmes le subissent plus durement que les hommes. Une autre leçon était que les couples trinquent dans le mariage et doivent trouver le moyen de se renouveler.

desperate-housewives

Ces 8 séries désormais classiques m’ont vraiment influencée. Certaines m’ont aidé à m’ouvrir l’esprit à d’autres modes de vie. Elles m’ont offert des vrais moments d’évasion où mon goût pour l’imaginaire rencontrait quelques fois mon envie profonde de vivre une vie de femme heureuse et épanouie.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *