Blog posts

Afropolite city : Montréal

Afropolite city : Montréal

Uncategorized

Une fois n’est pas coutume. Aujourd’hui, la belle ville de Montréal est vue sous 2 angles. Non pas une mais deux afropolites qui y vivent nous partagent leur relation toute particulière avec leur cité !

Qui es-tu, où vis- tu et qu’y fais-tu ?

Je m’appelle Aya et je vis à Montréal. Je travaille dans le domaine de la finance corporative dans une multinationale.

Je suis Fabienne, je vis à Montréal et j’y suis assistante de recherche dans une compagnie aéronautique.

Quelle ville souhaites-tu partager avec nous ?

Je voudrais vous parler de Montréal, la ville où j’habite depuis maintenant 11 ans.

Ma ville de cœur et mon chez-moi depuis quelques années : Montréal.

Quelle est ta relation avec cette ville ? Qu’est ce qui te lie à cette ville? Depuis quand ?

Cette ville m’a vu passer d’étudiante à mère – épouse – working girl. C’est dire que je porte Montréal dans mon cœur car c’est dans cette ville que j’ai vécu la plupart de mes expériences de jeune adulte.

Depuis quelques années cependant, je me suis déplacée sur la rive-sud de Montréal faisant de moi une fille du 450 🙂 **. Il faut savoir que Montréal est une île entourée par le Fleuve Saint-Laurent. Alors quand on parle de rive-nord, rive-sud, c’est en référence à ce mythique fleuve.

C’est une ville que j’ai testé et que j’ai choisi. J’y suis attachée. Je me sens chez moi des fois plus que ma ville de naissance. Je vis à Montréal de façon permanente depuis bientôt 7 ans (le temps passe si vite !) mais j’y ai séjourné 6 mois pour un stage 1 an avant de revenir m’y installer.

Cite nous 2 choses surprenantes et positives sur ta ville ?

L’attachement des Montréalais à leur île. On voit plusieurs publicités dans les métros qui disent : « un Montréalais c’est quelqu’un qui vit à Montréal » ; pour faire un clin d’œil aux jeunes familles qui de plus en plus quittent l’île pour s’installer en banlieue où les maisons sont plus grandes, plus récentes et moins chères.

C’est une ville ambivalente, difficile à définir. Elle est à la fois très nord américaine et assez européenne. A certains endroits elle ressemble a 100% a une grande ville typique d’Amérique style New York ou Toronto avec des gratte-ciels, des lumières etc… et à d’autres endroits, on se croirait en plein Paris avec des petites rues, des vieux immeubles, des marchés.

Qu’aimes-tu le plus dans ta ville ?

Sans aucun doute la diversité culturelle de Montréal. C’est une ville cosmopolite. Plusieurs symboles en témoignent : La petite-Italie, l’hôpital Juif, le quartier chinois, les pub irlandais pour ne citer que cela. On trouve aussi une panoplie de restaurants offrant une cuisine des 4 coins du monde.

J’aime beaucoup les différents quartiers typiques de chaque communauté, un tour du monde à peu de frais! On passe du quartier chinois à la “little italy” en quelques stations de métro ou encore du plateau (quartier français) au petit Maghreb en 2-3 arrêts d’autobus. Une fois rendu, on se sent complètement immergé dans la culture du dit pays. Cependant, on est loin du communautarisme, car il suffit de dire “GO HABS GO”** pour que tout le monde se sente lié par une même ferveur.

Quels sont tes lieux préférés ? Raconte-nous ta journée idéale dans ta ville

Ma journée idéale commencerait par un petit-déjeuner chez Cora (restaurant ne servant que le petit déjeuner). Par la suite, on prend d’assaut le métro pour une visite du centre-ville. Il faut dire que dû au froid plusieurs lieux stratégiques du centre-ville sont reliés par un tunnel souterrain pédestre. Après cette bonne balade, on peut s’arrêter un instant le temps d’un dîner (ici on dîne à midi et on soupe le soir) dans un restaurant sur le plateau Mont-Royal.

En après-midi, on peut faire une marche dans un parc, s’offrir un massage dans un spa relais santé et continuer à visiter la ville dans un autobus de la STM**. On peut se rendre dans les quartiers ethniques où l’on trouve diverses épiceries offrant des produits originaux.

Pour finir la journée, on peut prendre un verre sur la terrasse d’un pub irlandais du centre-ville avant de prendre le souper au restaurant Madisons (un de mes préférés). si l’on n’est pas fatigués, on peut se rendre pour une marche dans le vieux Montréal et se laisser tenter par une croisière sur le saint Laurent sur un des quais du vieux port.

 

Pour une journée idéale à Montréal, il faut être bien chaussé et prêt à marcher. On commence par une randonnée sur le montagne (le mont royal) en plein milieu de la ville si on est un lève-tôt pour admirer le lever du soleil sur la ville depuis le plus haut spot. Indescriptible! On redescend vers l’avenue mont royal pour un brunch très frenchie au restaurant l’avenue ou chez la mère poule. On poursuit avec une visite du centre ville en extérieur ou par la ville souterraine. Pour le lunch, un arrêt à une caravane de bouffe de rue sur l’esplanade de la place des arts. Si on est motivé, on peut, au choix pour les artistes visiter les musées (Mc Cord, musée des beaux arts, musée Grévin). Pour les scientifiques, une visite de l’espace pour la vie (ensemble Biodôme – jardin botanique – insectarium – planétarium) s’impose. Pr les mélomanes (déjà fatigués), on peut rester sur la place des arts pour assister à l’un des nombreux festivals qui ont lieu durant tout l’été.

En fin de journée, un passage par le vieux port pour observer le coucher du soleil sur le fleuve tout en sirotant un cidre de glace permet de se relaxer avant d’attaquer Montréal by night ! Si on a encore de l’énergie, on va pour un dernier verre sur la rue Crescent ou une virée en boîte de nuit sur la rue St Laurent. Le jour de match de hockey (le sport national) on se rend au centre Bell ou dans un des bars à proximité pour regarder jouer le canadien de Montréal. C’est un moment à vivre !

Quels sont les lieux à ne pas manquer quand on s’y rend ?

Si on a plus d’une journée à passer à Montréal, il faut absolument passer par les abords du canal Lachine, la rue St-Denis, le quartier des spectacles, la montagne. le marché Jean Talon, où on retrouve toutes sortes de produits du terroir. Rien que le mélange des odeurs donne une atmosphère spéciale à cet endroit. Il y a aussi l’oratoire St Joseph qui vaut le détour pour son architecture et la vue qu’on a de la ville. On peut également citer le parc Lafontaine.

On pourrait rajouter:

  • La ronde, le parc Jean Drapeau, la biosphère au métro Jean Drapeau
  • Le bio dôme,  le jardin botanique et le stade olympique au métro Pie IX
  • Les nombreuses églises pour leur architecture : Marie Reine du monde, Notre dame de Lourdes etc. il y en a une à chaque coin de rue quasiment !
  • Le village Gay
  • Le quartier chinois
  • Le mont-Royal avec son observatoire qui donne une vue imprenable sur la ville.

Quels sont les lieux qui montrent le mieux le mode de vie de ses habitants ?

Chaque quartier a sa propre “vibe”. Pour découvrir le mode de vie des habitants, il faut se rendre dans les quartiers, faire ses courses dans les petits magasins de rue, parler avec les gens, assister aux activités communautaires.

Sinon l’été, lors des festivals ou encore lors des dimanches après-midi de djembés (tam-tam) au pied du mont-Royal, on a un aperçu de qui sont les montréalais et comment ils vivent.

 

Cite nous 3 imperfections de ta ville qui te font l’aimer encore plus ?

Le côté un peu “mélangé” de la ville, un peu hétéroclite du point de vue architectural lui confère tout son charme. A titre d’exemple l’architecture assez typique de l’est de la ville, particulièrement les secteurs Plateau-Mont royal, Rosemont-Petite patrie : un nombre insoupçonné d’escaliers, certains en colimaçons surtout quand on pense à nos hivers rigoureux, c’est assez étrange !

Le réseau de transport en commun ou de vélo libre service concentré au centre ville ou à l’est. L’ouest n’est pas du tout bien desservi. C’est dommage quand on veut prendre le pouls de la ville dans son ensemble. Par contre c’est très pratique au centre car en auto c’est vite un calvaire.

L’hiver. Il arrive des moments où on a de la neige jusqu’au genou ! Il faut déneiger, pelleter et affronter les routes glacées. Les températures en hiver sont très basses et ce pendant 4-5 mois environ, ce qui joue beaucoup sur le moral des montréalais. Mais cela fait qu’on apprécie beaucoup mieux nos étés.

 

Cite-nous 3 choses que tu aimerais voir changer/ s’améliorer dans ta ville ?

Un gros problème de Montréal sont les travaux. On a l’impression que la ville est toujours en chantier, particulièrement le printemps. On retrouve des cônes oranges à peu près partout, c’est hallucinant. Il y a aussi les nids de poule. C’est évidemment le contre-coup de temps froid. Il y en a vraiment trop dans certains quartiers

Également, le trafic. Aux heures de pointes, l’embouteillage est monstrueux, sur toutes les voies mais surtout sur les ponts pour entrer et sortir de la ville. Mais ça c’est le propre de toute grande ville !

Enfin, les activités hivernales devraient être un peu plus développés. On a bien la patinoire à ciel ouvert au vieux port mais on a l’impression que le montréalais, dans sa mentalité, ne vit que pour l’été ou encore que l’hiver est synonyme de campagne. Je pense qu’il y aurait moyen de passer un bel hiver…en ville !

 

Pour terminer, un petit hommage très plaisant à notre chère ville par Grand Corps Malade à écouter 🙂

**Lexique**

­ “GO HABS GO” = Expression scandée pour encourager l’équipe de Hockey. “Habs” est un diminutif de Habitants en référence aux origines de l’équipe du Canadien de Montréal (Source)

450 : Code indicatif téléphonique des banlieues Nord et Sud de Montréal

STM :  Société de transport de Montréal

5 Comments

  1. Moniki
    09/06/2014 at 11:18 am
    Reply

    J’irais volontiers à Montréal mais bien en dehors de l’hiver!! ça n’a pas du tout l’air d’être du jeu vos temperatures

  2. Mary
    09/06/2014 at 3:55 pm
    Reply

    A part “le froid”, j’ignorais presque tout de Montréal.
    Ca a été un plaisir de découvrir la ville en vous lisant.

  3. bichilla
    10/06/2014 at 7:32 pm
    Reply

    Très belle découverte pour moi et joliment compté. On sent tout de suite votre attachement à cette jolie ville.

  4. Aya
    11/06/2014 at 12:21 am
    Reply

    Vous êtes les bienvenues!!L’été appelé aussi la belle saison montre un tout autre visage de Montréal!

  5. Fabienne
    16/06/2014 at 3:53 pm
    Reply

    Je dirai que le moment idéal pour visiter Montréal serait le printemps. Il y a encore quelques reliques de l’hiver et on sent les prémisses de l’été : Le meilleur des 2 mondes 🙂

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *