Blog posts

Afropolite job : Contrôleur budgétaire

Afropolite job : Contrôleur budgétaire

Uncategorized

Maïmouna K. nous parle de son métier de contrôleur budgetaire à Abidjan, Côte d’Ivoire.

 Qui es-tu et que fais-tu dans la vie?

Mon prénom c’est Maïmouna et je suis Contrôleur Budgétaire à Abidjan dans une entreprise de la place. En tant que contrôleur budgétaire, je prépare des rapports d’écarts entre les dépenses réelles des projets et départements par rapport aux revenus mais aussi aux dépenses budgétisées ; en d’autres termes, je vérifie que les dépenses engagées sont les mêmes sinon conformes aux prévisions qui avaient été faites. Je relève les écarts que j’analyse pour permettre de savoir si les objectifs ont été atteints ou pas.

Pourquoi as-tu choisi ce métier ?

Ce n’était pas un des métiers auxquels je rêvais étant petite. Cependant, durant mon parcours professionnel, j’ai développé ce sens d’analyse et de maîtrise des coûts. J’aime pouvoir déceler les raisons pour lesquelles on a dépensé plus ou moins que ce qui avait été prévu à un moment donné ou dire pourquoi un projet n’a pas été rentable. Ce qui me plaît le plus c’est de pouvoir dire si l’entreprise est performante ou pas.

Quelles qualités doit-on posséder pour faire ce métier ?

Un contrôleur budgétaire travaille avec beaucoup de chiffres et souvent complexes et pour pouvoir les analyser, il faut de la rigueur, de l’assurance, de l’indépendance, de la fermeté, un esprit de synthèse. Il faut aussi de la diplomatie. En effet, le contrôle budgétaire est mal apprécié parce que les agents/employés y voient une sanction, un contrôle pour les empêcher de travailler. Or en tant que contrôleur budgétaire tu as besoin de chiffres et de réponses de tous les services de l’entreprise.

Quels aspects de ton travail préfères-tu ?

J’aime bien l’élaboration des budgets parce que tu travailles en étroite collaboration avec tes collègues et tu responsabilises un peu les autres départements face à leurs dépenses. J’aime aussi le fait que tu puisses établir des mesures de performance (outils d’analyse, d’évaluation et de communication) et tirer la sonnette d’alarme quand il le faut.

Quels sont les points négatifs et les difficultés liés à ton boulot ?

La principale difficulté vient du fait que le contrôleur budgétaire est souvent représenté (dans l’imaginaire) comme un frein au fonctionnement de l’entreprise. Ceci est dû au fait que le contrôleur budgétaire rappelle toujours à l’ordre les différents acteurs de l’entreprise (directeurs, chefs de projet,…) quand ceux-ci sont en dépassement de leur budget ou quand ils font des achats non conformes.

Le seul point négatif que je peux relever est le fait qu’on travaille avec beaucoup de chiffres. Ce qui nécessite une certaine concentration.

Cite 3 conseils que tu donnerais à quelqu’un qui songe à faire comme toi ?

Le 1er conseil c’est qu’il faut de la persévérance. Ne pas baisser les bras devant les difficultés ou challenges rencontrés. Ensuite, il faut toujours se mettre à niveau tant par des recherches sur Internet que par des contacts avec ses pairs. En dernier point, il faut cultiver l’amour pour son travail comme pour tout métier d’ailleurs.

Comment devient-on comme toi ?

Bac+4, +5, +6 en banque, comptabilité, finance, contrôle, audit avec une expérience de 5 ans je dirai.

Quelles sont les marges de progression dans ce domaine ?

Tout dépend de la volonté qu’on a mais une fois que tu intègres une entreprise et que tu arrives à te démarquer, il y a de fortes chances pour que tu progresses rapidement pour devenir Directeur Financier ou même Directeur Général cinq (5) ans après.

Quelle est la fourchette salariale ?

Oh wow, je n’ai pas une bonne maîtrise des fourchettes salariales en Côte d’Ivoire mais je dirai entre 800 000 et 1 500 000 par mois. Mais il ne faut pas oublier que ça dépend de l’entreprise, de l’industrie et surtout du pays.

Partage nous un truc en rapport avec ton métier que l’on n’a pas abordé

Les contrôleurs budgétaires travaillent sous la coupole du Directeur/Contrôleur Financier et il faut comprendre sa vision pour ne pas être à l’écart.

C’est un métier passionnant, en tout cas pour moi parce que les challenges ne sont jamais les mêmes. Par exemple, je me souviens que j’avais des difficultés à établir des rapports tout simplement parce que le système d’information comptable était “vieux”. Dans ces conditions, tu ne peux pas être réactif.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *