Blog posts

Afropolite job : Pharmacien d’officine

Afropolite job : Pharmacien d’officine

Uncategorized

Jemina nous parle de son métier de Pharmacienne d’officine à Abidjan, Côte d’ivoire

Qui es-tu et que fais-tu dans la vie?

Je suis Jemina, je vis à Abidjan et je suis pharmacienne assistante dans une officine d’Abidjan. L’officine est le nom approprié pour designer la pharmacie en tant que surface d’achat direct de médicaments.

Pourquoi as-tu choisi ce métier ?

Depuis toute petite, je suis plongée dans le monde médical. Papa médecin, maman sage femme. Ce que j’aimais par dessus tout, c’était de voir papa mélanger les produits pour faire les injections. J’ai toujours rêvé de pouvoir fabriquer ces produits. J’aimais aussi ce côté contact, échange avec les autres et cette impression de concourir à sauver des vies.

Quelles qualités doit-on posséder pour faire ce métier ?

Le pharmacien d’officine doit être doté de certaines aptitudes et qualités. En effet, pour bien exercer sa profession, il doit :

  • Être discipliné, sociable
  • Avoir une facilité à communiquer
  • Avoir une bonne mémoire et surtout être patient
  • Avoir une bonne capacité à analyser les choses et un esprit d’entrepreneuriat.

Quels aspects de ton travail préfères-tu ?

Le premier aspect que je préfère est la dispensation qui consiste à délivrer le médicament au patient. C’est là que se retrouve une bonne partie du volet communication du boulot. Il faut arriver à satisfaire le client en lui fournissant une qualité supérieure de service. Bien l’accueillir, savoir lui parler, être en mesure de lui fournir tous les produits dont il a besoin. Savoir lui donner les renseignements supplémentaires qu’il demande sur les produits. Lui donner de sortir de votre officine en confiance et avec une bonne impression.
Le second aspect que j’aime est le volet préparation. Comme je l’ai dit plus haut, j’ai toujours voulu “fabriquer” des médicaments. Au laboratoire de l’officine, nous exécutons quelques préparations officinales telles que la teinture d’iode, le collutoire bleu, etc. Nous recevons des ordonnances avec des formules de préparation à exécuter. Il s’agit en général de pommades ou crèmes pour des problèmes dermatologiques. Nous réalisons également des compositions homéopathiques, des solutions pour bains de bouche, etc…

Quels sont les points négatifs et les difficultés liés à ton boulot ?

Les horaires. En fonction de l’officine où vous travaillez, vous pouvez être amené à travailler tard ou à assurer des gardes. Les pharmacies sont également ouvertes les samedis. La vie sociale et familiale en prend un coup.

La gestion du comptoir est souvent âpre. Vous avez affaire à différentes personnes de mentalité et caractère différents et d’humeur changeante qu’il faut arriver à satisfaire.
Nous rencontrons également des difficultés intrinsèques à la profession (approvisionnement, finances, etc..)

Cite 3 conseils que tu donnerais à quelqu’un qui songe à faire comme toi ?

Avoir la tête sur les épaules. Les études de pharmacie sont longues. 6 ans voire plus en fonction du pays d’étude. Elles demandent beaucoup de sacrifice de sa personne et de concentration
choisir ce métier par vocation et non par envie
savoir donner de sa personne : vous aurez affaire à des personnes souvent dans des situations extrêmes. Sachez laisser parler l’humain qui est en vous : écoutez-les, donnez-leur plus que le médicament, donnez-leur une oreille, un peu de votre temps

Comment devient-on comme toi ?

Après les études secondaires et le baccalauréat, il faut compter en moyenne 6 années d’études réparties en 2 ou 3 cycles et couronnées par une thèse. En fonction du pays, on applique le système LMD ( Licence, Master, Doctorat). Vous pouvez en chemin postuler pour l’internat ou faire des masters spécialisés (dans des disciplines telles que la parasitologie, la toxicologie, etc.) si vous êtes dans un système LMD. Après le diplôme général de Docteur en pharmacie, vous avez plusieurs débouchés:

  • l’officine
  • la grossisterie
  • l’ industrie pharmaceutique
  • la biologie
  • la microbiologie
  • l’enseignement

Il sera souvent nécessaire de faire des formations complémentaires (en plus des masters intermédiaires) pour exercer dans l’un ou l’autre des domaines d’activités.

Quelle est la fourchette salariale ?

Difficile à évaluer.
En Côte d’ivoire, le pharmacien d’officine débute en général comme assistant. Il peut toucher entre 300.000 et 800.000 FCFA voire plus en fonction de la puissance de rotation dans l’officine qui l’accueille.
Une fois installé à son propre compte, son gain dépendra de son chiffre d’affaire mensuel.

Partage nous un truc en rapport avec ton métier que l’on n’a pas abordé

Le pharmacien doit avoir une bonne notion de gestion aussi bien des ressources humaines que des finances . Pour l’acquérir, il peut être intéressant de faire une formation en gestion d’entreprise ou en marketing.
Savoir manager son équipe est essentielle dans ce métier. La bonne humeur aussi doit être de mise. En fonction de l’intensité des rotations dans une officine, on peut y avoir entre 5 et 30 employés voire plus.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *