Blog posts

Ananias Leki Dago, le photographe afropolitain

Ananias Leki Dago, le photographe afropolitain

Culture et Lifestyle

Au cours du mois de septembre 2013, de nombreuses pancartes publicitaires, une pléthore d’affiches placardées dans la ville d’Abidjan annonçaient l’expo-photos simultanée à l’Institut Goethe et au Centre Culturel Donwahi de Ananias Leki Dago, le photographe afropolitain. Je me suis autorisée à être émue aux larmes, à être fière, oui fière ! « En tant que qui ? » me direz-vous ? Beh en tant qu’amatrice d’art, avec un niveau débutant, très débutant ! Et en tant qu’Afro-optimiste ! Mais aussi et surtout en tant que son ex-voisine d’immeuble, quelque part dans une commune d’Abidjan, il y a un peu plus de 15 ans de cela ! Une ex-voisine dont il ne se souvient guère ! Mais qu’importe, je suis heureuse et fière de son parcours, de ses convictions, de sa persévérance, de son talent indiscutable et reconnu de par le monde. Je suis fière !

A l’époque, il partageait un appartement avec 2 autres de ses frères, dans l’immeuble où je résidais avec ma famille. J’étais jeune, années collège-lycée, mais je peux me souvenir qu’ils étaient 3 jeunes gens très sérieux, très rangés. Et tous les 3 avaient un talent pour l’art, me semble-t-il, les souvenirs sont loin… Eux ne se souviennent sûrement plus de moi ! Mais qu’importe, je suis heureuse et fière.

    Source : Media-cache

Le mardi 17 septembre soir, après une longue journée de travail, j’ai dû m’arrêter au quai de Vridi (pas loin de mon bureau) pour compléter ma provision mensuelle de poissons. Puis je me suis rendue dare-dare à l’Institut Goethe d’Abidjan, avec à l’arrière de ma voiture : ma grosse glacière bleue remplie de mon stock de poissons, sécurisé par des blocs de glace… Il était plus de 19 heures, le dîner de la maisonnée était sûrement prêt ; et dans une heure, on m’attendrait pour passer à table…

Ce soir-là, l’Institut Goethe présentait le diaporama « Photographier est un acte poétique » de Ananias Leki Dago, sous le commissariat de Franck Hermann Ekra, critique d’art et curateur indépendant. Cette projection était suivie d’un débat ouvert animé par le critique et l’artiste, puis d’une séance de dédicace.

Source : Media-cache

J’avoue honteusement que je guettais la fin du débat pour voir ses photos de plus près, mais aussi et surtout pour me rappeler à son souvenir ! Je me délectais d’avance de la phrase typique prononcée dans ce genre de circonstances « Eeeh, tu as grandi hein ; toi la petite fille que je voyais là ! Tu es devenue une grande dame ! »

Hélas, il n’en fût rien, j’ai dû rentrer à la maison plus tôt, à mon corps défendant : il me fallait rentrer congeler mon poisson et dîner. Je me suis promis de faire un tour à la Fondation Donwahi quelques jours plus tard, mais je me suis laissé happer par le train-train quotidien.

ANANIAS DIGEST (Merci à Wikipedia !)

Source : Media-cache 

Ananias Leki Dago est un photographe ivoirien, né en 1970. Il étudie à l’Institut National Supérieur de l’Action et de l’Animation Culturelle à Abidjan (1990-1993).

Leki Dago est considéré comme l’un des photographes ivoiriens les plus doués de sa génération. Figure importante de l’Art contemporain africain il expose en dehors de son pays, comme ce fut le cas en 2005 au Blanc Mesnil en France. Il est représenté par la galerie Jean Brolly, Paris (France) et la galerie Sanna, Utrecht (Hollande).

Ananias peut être décrit comme photographe voyageur. Son travail photographique, ponctué par un regard personnel, s’articule autour des villes, du monde urbain. Il voyage dans les Iles Caraïbes (Guadeloupe) ; le Proche Orient (Liban) ; en Afrique de l’Est et de l’Ouest ainsi qu’en Afrique du Sud.

–   En 2000, il initie et coordonne les Rencontres du Sud, le mois de la photographie d’Abidjan. Puis en 2002, à la deuxième édition, il en assure la direction artistique.

–   Leki Dago est lauréat du Prix Kodak de la Critique Photographique 2004 (29ème édition), pour sa photo Train du Négus.

–     2005 : lauréat du programme “Visa pour la Création” 2005 AFAA/Afrique en Créations.

–    2007 : obtient The Bag Factory Residency Programme pour travailler pendant 3 mois en Afrique du Sud.

–    En 2008, il est l’un des 10 lauréats retenus dans le programme Visas pour la Création du Ministère Français des Affaires Étrangères et travaillera sur le thème des animaux avec L’œil en cascade.

–     2009 : il est premier Prix PhotoAfrica organisé en Espagne

C’est dans l’espace urbain qu’Ananias Léki Dago capte l’intime du quotidien en s’adonnant à un jeu de construction et de déconstruction de l’espace. Le concept de l’exposition vient du fait que les séries proposées tournent autour des villes africaines, d’où le titre « Afropolitain ».

La Fondation Donwahi, pour l’art contemporain, basée à Abidjan lui accorde d’être honoré pendant deux mois par une exposition monographique.

L’exposition « Afropolitain » met en lumière un pan de sa production. Elle présente 3 séries de ces 6 dernières années : Shebeen, Mabati et Bamako crosses. S’il est vrai que le voyage, ou plus exactement la découverte de l’ailleurs, est essentiel dans le travail d’Ananias, cette exposition sera comme un carnet de notes en images de ce qui a nourri ses différents périples : il s’agit d’expériences intimes, écrites en noir et blanc. Tel un marcheur, Ananias se sert de petits détails du quotidien pour interroger l’espace urbain. Son écriture faite de contrastes décline une poésie de l’espace et de l’humain, au filtre de ses découpages géométriques dans lesquels les corps sont parfois disséqués pour mieux se révéler. L’exposition s’articule autour d’une soixantaine de photographies tirées en noir et blanc selon le procédé argentique aux sels d’argent sur du papier barité. Les tirages sont limités à 8 exemplaires et sont signés par l’auteur.

Le travail de cet artiste vaut le détour et peut bouleverser votre âme entière ! Je vous invite à découvrir son espace et à suivre de près l’itinéraire de ce grand afropolitain !

http://fr-fr.facebook.com/pages/ananias-leki-dago/37550101290

2 Comments

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *