Blog posts

“Be Nappy”, le 1er site de réservation en ligne pour cheveux crépus

“Be Nappy”, le 1er site de réservation en ligne pour cheveux crépus

Afrolife, Culture et Lifestyle

Lancée en Janvier 2016 par Michaël Mouity Nzamba, « Be Nappy » est la toute première plateforme afro de réservation en ligne, dédiée à la coiffure, au soin et à l’entretien du cheveu naturel partout en France. Le pari de Be Nappy est simple: vous permettre de trouver en quelques clics une coiffeuse capable de sublimer les cheveux crépus ou frisés, que ce soit en salon ou à domicile. Avec Be Nappy, à vous désormais les box braids, nattes, vanilles, twists-out et autres coiffures savantes qui sont l’apanage des “nappys”. Focus sur l’homme derrière le concept à succès Be Nappy.

________________________________________________________________________________

 Be-Nappy

Après avoir travaillé pour Rocket, le leader mondial des start-up studios, Michaël Mouity se découvre une vocation entrepreneuriale et communicationnelle qu’il mettra à profit en créant la toute première plateforme de service en ligne dédiée aux cheveux crépus.

1 /9 | Comment vous est venu l’idée de cette plateforme de réservation dédiée aux coiffures et soins des cheveux naturels ?

« Cette plateforme est le résultat de la jonction entre des convictions profondes, mon entourage familial, et l’amour de l’entrepreneuriat. Il y a un constat sans appel que nous pouvons faire, les femmes Africaines et Afro descendantes ont longtemps subi la tyrannie du défrisage, dont les effets potentiellement nocifs pour la santé ont été mis en lumière ces dernières années (fragilisation du cuir chevelu, perturbations hormonales, …). Quant à celles qui optent pour le naturel, il n’y a pas de raison pour qu’elles ne puissent pas bénéficier de soins adaptés à leur nature de cheveu. Elles subissent ainsi souvent la tyrannie chronophage que représentent la recherche et la prise de rendez-vous auprès d’une bonne coiffeuse, connaisseuse et respectueuse du cheveu afro : et voilà la génèse du projet Be Nappy !! Permettre aux femmes Africaines et Afro descendantes d’opter pour le naturel, en ayant toute une panoplie de coiffures et de soins à portée de clic. »

2/9 | Une fois l’esquisse du projet réalisé, qui ont été les principaux acteurs et instigateurs pour le mener à bien ?

« Au-delà de l’étude de marché préalable à toute entreprise, j’ai beaucoup consulté mes « grandes sœurs ». J’avais besoin d’en savoir plus sur leurs attentes, leurs craintes en tant que clientes potentielles. Leur contribution a été essentielle et d’un apport inestimable dans la formulation de l’offre qui est désormais proposée sur www.benappy.fr. Il a aussi fallu, d’un point de vue technique, se concentrer sur l’expérience utilisateur et identifier le développeur à même de donner corps aux idées couchées sur le papier. Cela a évidemment nécessité un travail très intense et de nombreuses phases de tests avec l’équipe technique. Nous prévoyons d’ailleurs certaines améliorations, maintenant que nous avons pu bénéficier des retours d’expérience de nos clientes.

Enfin, et c’est le point essentiel sur lequel je tiens à insister : en parallèle du lancement du site à proprement parler, une communauté s’est constituée sur les réseaux sociaux (Facebook en premier lieu). L’objectif est d’être en prise avec l’intérêt et les interrogations éventuelles que le projet pourrait susciter auprès des personnes concernées. »

3/9 | 12 250 abonnés en l’espace de 6 mois ! « Be Nappy » est vraiment en train de prendre de l’ampleur. Vous était-il arrivé de douter de vous ou que le concept n’ai pas le succès escompté ?

« Nous sommes agréablement surpris de ce résultat qui dépasse de très loin nos attentes (surtout en si peu de temps), c’est assez extraordinaire ! Ces résultats constituent à nos yeux une véritable récompense : pertinence du projet, existence des problèmes qu’il a vocation à résoudre, et reconnaissance de notre sincérité…

Néanmoins en toute honnêteté, ce serait faire preuve d’arrogance ou d’inconscience (voire les deux) de ne pas douter. La perfection n’est pas de ce monde, or nous voulons que chaque utilisatrice et membre de la communauté Be Nappy soit satisfaite à 600% : un vrai challenge !!

C’est un travail quotidien auquel nous nous attachons. Nous nous devons d’être à la hauteur des attentes de toutes celles qui nous font confiance et nous confient un bien si précieux : leurs cheveux. »

 

Be-Nappy (2)

Be-Nappy-Web-site-page-001 (2)

Le concept Be Nappy est « d’abord et avant tout une communauté » nous explique Michaël Mouity. Si aujourd’hui le site connaît autant de succès, c’est surtout pour la qualité du service qui a permis d’instaurer un véritable climat de confiance.

4/9 | Parlez-nous un peu plus du fonctionnement « Be Nappy ».

« Nous avons des relations fortes avec nos partenaires/collaboratrices, un respect mutuel qui s’accompagne d’un niveau d’exigence élevé. Nous ne sommes pas là pour nous mettre sur le devant de la scène, nous voulons les mettre, elles, en avant, de la même façon que nous voulons mettre en valeur les cheveux des clientes et membres de la communauté Be Nappy.

Concernant le choix des partenaires et collaboratrices, le processus de sélection est très strict. Chaque partenaire doit passer un entretien, nous envoyer des photos des prestations réalisées, et nous laisser le temps de délibérer sur la pertinence ou non de l’intégrer à notre réseau. Nous insistons également sur la qualité du service (convivialité et ponctualité). Nous avons un engagement de service Premium et de satisfaction auprès de nos clientes, que nous tenons à respecter…ce qui nous amène au service et à la gestion des abonnées :

Une fois sur le site www.benappy.fr, les clientes choisissent la catégorie de coiffure ou soin souhaité, et arrivent sur la page de présentation des prestations concernées. Une fois le ou les filtres nécessaires appliqués (localisation, lieu de prestation, fourchette de prix, …), elles peuvent alors, selon leurs préférences, choisir la prestation dont elles bénéficieront. Il ne reste plus qu’à choisir un jour, une heure et à attendre de faire chouchouter ses cheveux !

Dans le cadre de notre engagement de service Premium et de satisfaction, je tiens à appeler personnellement chaque cliente après sa réservation, afin de pouvoir confirmer chaque détail avec elle, et après sa séance de coiffure, afin de récolter un maximum de feedbacks nous permettant d’améliorer ou maintenir le niveau de service offert. »

5/9 | Comment êtes-vous parvenu à gagner la confiance de milliers d’abonnés en l’espace de quelques mois ?

« En étant authentiques et en nous engageant avec passion dans ce projet Be Nappy. Nous sommes extrêmement réactifs lorsqu’une des membres de la communauté nous contacte pour des conseils, des soins ou des questions pour la réservation d’une séance. Nous partageons également les histoires d’autres projets car l’idée n’est pas d’être nombrilistes, une communauté doit aussi être un espace d’expression libre. »

6/9 | Avez-vous d’autres projets en tête pour la suite ?

« (Rire) Tellement ! Je peux vous parler du premier d’entre eux, l’ouverture du blog « What’s Napp’ening ? ». Ce projet se veut être l’aboutissement d’un espace d’expression libre sur l’ensemble de l’univers Nappy, l’un des objectifs que je mentionnais plus tôt. »

Be-Nappy (3)

Le concept Be Nappy puise sa force dans l’entraide, l’échange et la solidarité. Michaël Mouity est parvenu à délivrer un double message : celui de s’accepter tel que l’on est et de prendre conscience du changement latent qui est en train d’opérer au niveau de la communauté noire.

7/9 | Que représente le mouvement Nappy pour vous ?

« Bien loin d’être un mouvement de repli sur soi, le mouvement Nappy est à mon sens une ouverture sur les autres : l’occasion de s’autoriser à être en paix avec soi-même, d’un point de vue tant idéologique que physique, afin de pouvoir être en paix avec les autres. Il s’agit de prendre soin de soi, tout en mettant en valeur un élément de sa nature profonde, ce majestueux « nuage » que forment naturellement tant de cheveux afro, lorsqu’ils sont laissés libres…ne soyons pas naïfs, lorsque des Africains et Afro-descendants estiment qu’ils ont des valeurs communes, des problèmes communs, et une volonté commune d’y remédier, les termes de « communautarisme » resurgissent, comme un anesthésiant perpétuel de leurs velléités d’indépendance intellectuelle ou d’autonomie économique par exemple.

Nous avons la chance de vivre au XXIème siècle, à l’ère du numérique et du monde sans frontière. Je pense, comme diraient nos aînés, que « le disque est rayé ». Nous sommes jeunes et voulons ressembler à nous-mêmes, le mouvement Nappy n’est plus une idée, un rêve, une utopie, c’est un fait, et nous nous en félicitons ! »

8/9 | Le terme “Nappy” est parfois décrié pour différentes raisons en France : l’origine du mot aux US, le fait qu’il soit anglais, le côté sectaire que cela suppose dans certains cas. N’est-ce pas un risque de l’avoir utilisé pour votre plateforme ?

« Sur l’origine du mot, en anglais, sincèrement je ne vois pas où est le problème. C’est à mon sens un acronyme puissamment fédérateur parce que « transparent », puisqu’il peut être repris et compris dans toutes les langues…alors au XXIème siècle, franchement, il me semble que nous pourrions avoir d’autres débats.

En ce qui concerne les préjugés et reproches faits au mouvement, voici le fond de ma pensée : nous n’avons pas et nous n’aurons pas la prétention d’imposer des choix à qui que ce soit. Nous avons fait un choix, nous l’assumons et le clamons haut et fort : les Africaines et Afro-descendantes sont belles telles qu’elles sont. Ces cheveux au naturel, elles peuvent donc les sublimer de mille manières différentes…tout simplement !!

Pour autant nous respecteront toujours le choix de celles qui les défrisent. Si elles se sentent bien ainsi, alors soit, mais nous ne souhaitons pas encourager cela, pour les raisons citées plus haut.

Cela me rappelle beaucoup les critiques qui ont fusées lorsqu’à l’occasion de l’affaire Guerlain, nous avions créé le collectif « Boycott Guerlain » et organisé toute une série de manifestations pour condamner les propos de Jean-Paul Guerlain lors de son passage au JT de 13h sur France 2, le 15 octobre 2010. On nous expliquait qu’il valait mieux ne rien dire, ne rien faire, que nous étions sectaires et extrémistes… Au final, c’est la maison LVMH elle-même qui a condamné les propos du fondateur de la maison Guerlain, qui s’en est désolidarisée et qui a même choisi des « cibles » notables, lorsqu’il s’est agi de dédommagements : subvention record à la recherche contre la drépanocytose (à l’Hôpital Debré), et financement pendant cinq ans de bourses d’études en faveur d’étudiants des DOM TOM, dans le cadre de la convention Education Prioritaire de Sciences Po !!

J’ai sincèrement l’impression que c’est la même chose qui fondamentalement a lieu avec le mouvement Nappy, qui, si on l’entend littéralement, n’est que la promotion du bonheur d’être soi. Que l’on m’explique où est le mal, je suis vraiment curieux… »

9/9 | Sur votre site, vous avez mentionné des citations que nous avons trouvé très inspirantes, mais certaines nous ont intrigué. Comme celle-ci : « Il vaut mieux mourir en caps lock que vivre en minuscule… »” Quel est le message que vous souhaitiez véhiculer ?

« Vous aurez compris que cette citation étant celle qu’a choisi le geek de notre équipe, il faudrait la traduire, pour vous et moi, comme suit : « Il vaut mieux mourir debout que vivre à genoux » ! Le message est donc très simple, osez, osez et osez encore ! Soyez vous-mêmes, authentiques, n’ayez pas peur de défendre vos opinions, d’aimer ce que vous êtes et qui vous êtes, parce que c’est ce qui vous rend unique !

Site : www.benappy.fr | Facebook : Be Nappy | Twitter : @BeNappy_Fr

2 Comments

  1. Lily
    13/07/2016 at 2:49 pm
    Reply

    Merci Afropolite pour cette belle découverte 😉 !

    • E.Doris
      13/07/2016 at 7:52 pm

      Avec plaisir, merci à vous qui nous lisez ! Nous sommes ravis que cela vous ai plu 🙂

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *