Blog posts

Cherté de la vie en France

Cherté de la vie en France

Uncategorized

Ce matin, je suis sortie toute rayonnante. J’ai décidé d’être heureuse vaille que vaille, de marcher comme si je faisais la pub d’un excellent shampooing. Ma cousine chérie Akissi dirait: “la vie, ce n’est pas de savoir éviter les orages mais d’apprendre à danser sous la pluie.” J’ai un manteau avec une capuche, la pluie n’a qu’à bien se tenir.

Je vais chez un gynécologue. Même pas crispée, je suis confiante, j’ai une super recommandation. Il s’agit d’un nouveau genre de praticiens, une liste de soignantEs pratiquant des actes gynécologiques avec une approche plutôt féministe.
Dans la salle d’attente médicale, je lis un superbe livre pour enfant sur New York. Tout va bien. La gygy arrive, j’ai une consultation impeccable. Je pense avoir trouver ma spécialiste. L’épreuve du gygy, c’est comme chez le dentiste mais en pire car on est plus vulnérable alors quand on en trouve une et que ça se passe bien, on croise les doigts.Ça coûte cher le gygy, je paie ma consultation 40 euros et je pars.

Il y a quelques gouttes de pluie, hum. Sur le chemin, je rentre dans une pharmacie. Je tend l’ordonnance et le pharmacien me dit d’entrée de jeu: “ce n’est pas la peine de sortir votre carte vitale, aucun des médicaments n’est remboursé!” Hummm, je sors uniquement ma carte bancaire et lui demande les prix de chaque médoc. Il revient avec le médicament principal,” la marque c’est 39,9 euros. Le générique c’est 19.9 euros.” qu’il dit. HAN je m’écris “mais mais pourquoi c’est si cher?” Visiblement, agacé et pressé, il me répond: “Bah la sécurité sociale ne rembourse plus de nombreux médicaments et ça va empirer de plus en plus, ya des choix à faire! boom”

“Ok mais la contraception c’est quand même important, indispensable” Je balbutie. “Écoutez entre un malade cancéreux et une pilule , le choix est vite fait… blablabla…” Je ne l’écoute plus. Pilule chère, pas de contraception, bébé non désiré, IVG ou enfant né dans une situation très précaire, une bouche de plus à nourrir, à soigner, une charge de plus pour tonton État…la Sécu a un gros trou, plus gros que celui de mon porte monnaie…. je ne m’écoute plus.

Je paie mes médocs santé moins chère et je sors mi dégoûtée, mi triste.
En fait, je suis très triste, je pense à mon budget santé, je n’avais pas prévu de dépenser autant en moins d’une heure. Je vais devoir rééquilibrer, arbitrer avec le budget bouffe? Je dois prendre rendez vous chez le dermatologue aussi, soupir. Allez, tant pis, je vais aller me prendre un debout payé*, quitte à être endettée et fichée à la Banque de France, autant que ce soit avec classe et le sourire au coin. Il pleut toujours…

BONNE ANNEE 2015 AFROPOLITAINS DE FRANCE!

*debout payé: Non ce n’est pas un délicieux cocktail mais le titre d’un roman satirique sur la vie et la consommation en France, succès de la rentrée littéraire 2014, écrit par un Français d’origine ivoirienne, Gauz.

 

5 Comments

  1. bichilla
    07/01/2015 at 10:52 pm
    Reply

    Quelle fraîcheur! Merci pour cet article!

  2. Eve Keidi
    08/01/2015 at 6:44 am
    Reply

    merci Bichilla.

  3. Mary
    12/01/2015 at 11:58 pm
    Reply

    Hello Eve Keidi,
    Je bis Bichilla. L’article est frais !

    J’ai aussi fais l’expérience des médicaments qui ne sont plus remboursés tout récemment. Le médecin me prescrit un médicament contre la toux. La dame me sort “ce n’est pas remboursé”… Puis le prix “12.5€”.
    Euh, 12.5€ pour un médicament contre la toux ?! Je lui ai demandé de me donner autre chose. A 3,5€, j’ai eu autre chose.

    En tout cas, si on dit que ça va empirer, c chaud

  4. Bibi
    22/02/2015 at 5:50 pm
    Reply

    Est-ce la vie qui est devenue chère ou n’est-ce pas plutôt nous qui sommes habitués à ne presque rien payer à son prix réel?
    C’est comme quand du jour au lendemain, tu n’as plus droit à l’APL et que tu te demandes mais? pourquoi le loyer des appartements est aussi cher???
    Eh bien les loyers ont toujours été de ce prix, sauf que quand tu es habitué à en payer la moitié ou les trois quarts, tu ne le réalises plus. Il faut plutôt s’estimer heureux de ce qui nous reste encore de remboursé, même quand on ne paie pas de mutuelle. Car ce luxe, ça n’existe pas dans tous les pays…

  5. Moi
    22/02/2015 at 6:18 pm
    Reply

    Est-ce la vie qui est devenue chère ou nous qui sommes habitués à ne presque rien payer à son prix réel?
    Si on considère que le forfait de prise en charge de l’IVG est remboursé en totalité par l’assurance-maladie et que les contraceptifs remboursables sont pris en charge à 100 % pour les mineures, comme dit le monsieur, au bout d’un moment, il faut faire des choix.
    Que toutes les pilules soient remboursées ou déremboursées, il y aura toujours autant d’IVG de toutes façons donc je ne pense pas qu’on puisse établir de lien si simpliste de cause à effet.
    Et en même temps,
    C’est un peu comme ne plus bénéficier de l’APL du jour au lendemain et se demander mais pourquoi les loyers sont si élevés ?? Eh bien ils ont toujours été tels, mais quand on est habitué à en payer la moitié ou les 3/4, on finit par l’intégrer.

    Estimons-nous heureux de ce qui reste encore de remboursé, même quand on ne paie pas de mutuelle, car ce luxe n’existe pas dans tous les pays.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *