Blog posts

Le petit manuel du cheveu crépu : à la rencontre de Nathalie Avomo Essono

Le petit manuel du cheveu crépu : à la rencontre de Nathalie Avomo Essono

Afrolife, Arts et entertainment, Culture et Lifestyle

Le retour au naturel est-il le fruit d’une tendance passagère qui résulte de l’engouement médiatique du mouvement américain « Nappy » ou une véritable prise de conscience qui sonne le début d’une réappropriation latente d’un héritage délaissé par certains, oublié par d’autres et depuis trop longtemps décimé aux quatre coins du globe ? Pour une écrivaine qui en a anticipé l’évolution, la conviction d’un avenir glorieux ne saurait être sous-estimé.

Nathalie Avomo Essono

UN « BIG CHOP » ET 4 ANS PLUS TARD

Facebook, Youtube, Instgram, Twitter…De la création d’une page Facebook en Juin 2015 à la publication de son livre « Le petit manuel du cheveu crépu », Nathalie, jeune Gabonaise de 24 ans a su gravir les échelons et dompter les réseaux sociaux qui ont été pour elle, un véritable propulseur à la réalisation de ses projets.

1/6 | Qu’est-ce qui vous a poussé à monter à l’assaut et débuter cette ascension sur les réseaux sociaux ?

« J’ai toujours vu les réseaux sociaux comme un excellent moyen de s’exprimer et selon moi, ils ne doivent pas servir qu’à distraire ou montrer de belles choses. En fait, je suis convaincue qu’ils sont aujourd’hui le meilleur moyen de se faire connaître, soi ou ses idées, c’est même un passage obligatoire. Je me suis donc dit que pour moi et mon projet, les réseaux sociaux ne pouvaient être que bénéfiques. J’ai donc simplement décidé d’en tirer profit. Ça n’a pas été difficile car les cheveux crépus sont un sujet dans l’air du temps, qui touche beaucoup de personnes, que ce soit pour des raisons esthétiques ou identitaires. »

LE PETIT MANUEL DU CHEVEU CRÉPU

Le petit manuel du cheveu crépu voit le jour grâce au «crownfunding», cette forme de financement participatif qui permet aux internautes de financer les projets qui les séduisent. Avec 4900e en l’espace de 21 jours, cette collecte est une véritable prouesse qui atteste du fort intérêt que lui porte les internautes.

2/6 | Qu’est-ce qui vous a donné envie d’écrire ce livre ?

« J’ai eu envie d’écrire ce livre pour répondre aux questions que l’on me posait sur mes cheveux. Beaucoup étaient intrigués, certains étaient admiratifs, d’autres étaient impressionnés. Il y avait de tout et puis surtout, il y avait une question qui revenait sans cesse: Comment ? Comment est-ce que je faisais pour garder mes cheveux comme ça ? Comment est-ce que je les démêlais, comment est-ce que faisais pour qu’ils soient si beaux ? Comment est-ce que des cheveux crépus pouvaient-ils être si bien présentés ? J’ai eu envie de répondre, d’encourager, de motiver, de montrer combien c’était facile. Et l’idée du livre m’est venue. »

3/6 | Quels sont les termes que vous avez souhaitez aborder et pourquoi ?

« Le livre s’articule autour de 5 points principaux:

  • Faire connaissance avec le cheveu crépu

  • Comprendre la pousse et la perte des cheveux

  • Prendre soin de ses cheveux

  • Choisir ses produits capillaires

  • Passer le flambeau

Au fil des chapitres, je donne des conseils et des astuces simples et efficaces pour permettre aux lecteurs de manipuler leurs cheveux sans problème. Je parle également de beauté noire, de confiance en soi et j’aborde notre Histoire et ses répercussions sur notre désamour du cheveu crépu. Tout au long du livre, je mets un point d’honneur à responsabiliser et conscientiser les lecteurs car trop souvent, nous oublions que nous avons le choix, que nous pouvons décider de consommer ou d’agir différemment. Je souhaite vraiment que les lecteurs se rendent compte que leurs actes ont des conséquences sur la santé et la beauté de leurs cheveux. »

lpmdcc-Nathalie-Avomo-Essono

RETOURNER AU NATUREL, CHEMINER VERS LE PASSÉ ET ATTEINDRE LE PRÉSENT

En plus des conseils et astuces permettant de prendre soin de ses cheveux naturels, la jeune écrivaine aborde aussi des questions sociales et humaines, notamment sur la représentation du cheveu crépu dans l’imaginaire collectif et ce rapport si ambigu qu’il n’est possible de comprendre qu’à travers l’histoire.

4/6 | Vous êtes l’auteure d’une série de vidéos mensuelles intitulée « Ma petite histoire du cheveu crépu », peignant le portrait de jeunes femmes noires à travers des récits de vies dotés d’une authenticité captivante à chacune de leurs paroles. Quel message souhaiteriez-vous faire passer à travers ce concept ?

« D’abord je souhaite que les femmes interviewées puissent raconter leur histoire et donner leur ressenti par rapport à leurs cheveux et leur choix de les garder naturels. Ce n’est pas toujours facile et je pense que le fait d’en parler ne peut être que bénéfique.

Ensuite, je souhaite que les jeunes femmes qui regardent les vidéos comprennent qu’elles ne sont pas seules à traverser ces étapes (l’incompréhension, les questionnements, le rejet, la difficulté à s’approprier ses cheveux, à se coiffer, etc.). Je souhaite que les vidéos encouragent et motivent celles qui veulent sauter le pas mais hésitent par peur du « qu’en-dira-t-on ». En voyant que d’autres ont vécu les mêmes situations, elles pourraient reprendre confiance en elles. Si en plus, cela peut aider à partager des astuces, conseils, etc, c’est tant mieux!

Enfin, ces vidéos servent à ce que le monde entier comprenne à quel point garder ses cheveux naturels peut encore être difficile tant le regard des autres est pesant. Les personnes qui font des remarques ne se rendent pas toujours compte de la violence ou de l’intolérance de leurs propos. Mais en regardant les vidéos, elles s’en rendront compte, et je pense que ça peut aider à faire évoluer les mentalités, à faire comprendre qu’il n’y a rien de fou dans le fait de garder ses cheveux naturels. »

5/6 | Dans certaines parties de l’Afrique, le cheveu crépu est encore très mal accepté. Que pensez-vous de cette situation pour le moins déconcertante ?

« Que ce soit en Afrique ou en Occident, le cheveu crépu est souvent mal perçu. Personne n’est étonné de voir une femme blanche porter ses cheveux lisses mais lorsqu’une femme noire décide de garder ses vrais cheveux crépus, cela pose tout un tas de questions et de problèmes. Je trouve cela tout simplement absurde et aberrant ! Et encore plus lorsque les remarques et questionnements viennent de personnes noires.

A vrai dire, selon moi, c’est là tout le cœur du sujet. Qu’est ce qui peut bien pousser une personne noire à rejeter ces caractéristiques constituant sa propre singularité ? La réponse se trouve dans notre Histoire. Et j’aborde ces points dans Le Petit Manuel Du Cheveu Crépu. Mais aujourd’hui, au lieu de simplement ressasser le passé, je voudrais qu’ensemble, nous changions le cours de l’Histoire en montrant que nous sommes fiers de ce que nous sommes.

On jette facilement la pierre lorsque certains occidentaux nous rejettent ou nous méprisent mais on ne se rend pas suffisamment compte que nous-mêmes, sommes parfois extrêmement violents les uns envers les autres, notamment dans nos propos. Cela doit cesser car il n’y a que l’union qui fera notre force. »

6/6 | Avez-vous d’autres projets en tête pour la suite ?

« A vrai dire, je me lève quasiment chaque jour avec une nouvelle idée ! Autant vous dire que j’en ai plusieurs ! Mais je n’aime parler que de choses concrètes car selon moi, des idées, tout le monde peut en avoir. Ce sont les actes posés qui font la différence. Néanmoins, je peux vous dire que si j’en ai la possibilité, je voudrais agir dans le sens de l’éducation et de l’identité culturelle qui sont pour moi les fondations d’un peuple fort. »


INFO CONTACT :

Commande en ligne « Le petit manuel du cheveu crépu » : lpmdcc@gmail.com

La rubrique #MaPetiteHistoireDuCheveuCrépu se poursuit sur les différentes pages Facebook, Instagram et Twitter où les récits et anecdotes de femmes sont publiés de façon anonyme. Tout le monde peut y partager son histoire ou son point de vue en envoyant un message à l’adresse mail ci-dessus.

! Appel aux distributeurs et diffuseurs et toutes personnes susceptibles d’être intéressés : Le livre « le petit manuel du cheveu crépu » est à la recherche de son premier point de vente ( libraires, magasins…etc ) . N’hésitez pas à prendre contact avec l’auteure via l’adresse mail ci-dessus.

Facebook : Le Petit Manuel Du Cheveu Crépu | Chaîne Youtube : Le Petit Manuel Du Cheveu Crépu | Twitter : @lpmdcc | Instagram : @lpmdcc

1 Comment

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *