Blog posts

Meet Mary « Pagnifik » Nguetta

Meet Mary « Pagnifik » Nguetta

Uncategorized

Elle tisse petit à petit son nom sur la toile. C’est une jeune femme pétillante et pleine de talent. Il s’agit de la promotrice de « Pagnifik ». Elle s’est volontiers prêtée à nos questions.

Bonjour Mary Nguetta. Peux-tu te présenter à nos afropolites ?

Merci à la team Afropolite pour son intérêt pour Pagnifik 🙂 Alors, me présenter ? Une question jamais évidente. Beh,  je m’appelle Mary, tout simplement (Normalement mon prénom s’écrit Marie à l’état civil, mais je trouve que Mary ça fait plus stylé à l’écrit – rires)

C’est beau « Pagnifik ». D’où t’est venue l’inspiration pour ce nom ?

C’est un ami  (à qui je dois beaucoup d’ailleurs et que je remercie) qui m’a aidée à trouver ce nom. Il a une fibre artistique et est excellent en jeu de mots. Du coup, j’ai pensé à le solliciter quand j’ai eu l’idée de créer le site. Je lui ai expliqué l’orientation que je voulais lui donner, les thèmes qui seraient abordés et lui  ai indiqué des mots clés (pagne, Afrique, magnifique, attitude). A partir de ces éléments, il m’a fait quelques propositions. Parmi ces propositions, j’ai eu tout de suite un coup de cœur pour “Pagnifique” (Pagne + Magnifique). C’était mon choix et j’en étais contente. Mais au moment de réserver le nom de domaine, je me suis rendue compte que Pagnifique était le nom d’une entreprise espagnole qui faisait du pain. Mince ! Retour à la case départ, il fallait trouver autre chose :(. Aucune des autres propositions ne me satisfaisait. Je les trouvais fades à côté de Pagnifique. Et là, c’est encore cet ami qui m’a suggéré de changer l’orthographe en mettant un k à la fin. Et voilà, Pagnifik !

pagnifik logo 2

 

Quel processus l’idée de créer un site dédié aux produits du pagne et dérivés a suivi dans ton esprit?

J’aime bien le pagne. Quand j’ai constaté l’essor de cette étoffe ces dernières années, j’ai découvert en même temps qu’il y avait beaucoup de créateurs qui s’étaient spécialisés dans la réalisation de tenues modernes en pagne. Ma connaissance se limitait jusque là à des stylistes tels que Gilles Touré, Alphadi, Alain Niava, etc. Il m’a semblé alors intéressant et pertinent de faire connaître toutes ces marques et créateurs contemporains qui proposent de belles choses. Et je m’y suis mise. J’ai créé le site et ai contacté des marques et créateurs pour qu’elles m’accordent des interviews. Petit à petit, j’ai rajouté de nouvelles rubriques au site.

A –t-il été facile pour toi d’obtenir des rendez-vous pour interviewer les personnes que tu cites ?

Les premiers contacts que j’ai eus avec les marques et créateurs ont été plutôt positifs. Ils étaient pour la plupart ravis que je m’intéresse à leur travail. Mais il y en a aussi qui ne prenaient pas la peine de répondre…Peut-être ne voyaient-t-ils pas d’intérêt à la chose ? Toujours est-il que ce fut marrant par la suite de constater que certains m’ont recontactée, quand ils ont constaté que le site commençait à avoir un certain succès et qu’il attirait beaucoup de visites.

 Est-ce une passion ?

Est-ce une passion, je ne saurai dire. Je suis plutôt quelqu’un de “bosseur”; j’entends par là que quand je m’investis dans quelque chose, je le fais à fond. De l’extérieur, cela peut ressembler à une passion. Mais personnellement, je ne le dirai pas en ces termes. Peut-être n’ai-je pas une juste vision de ce qu’on qualifie de passion…

En fais-tu un travail à plein temps ? Si non, quelle est ta profession ?

Non Pagnifik n’est pas un travail à temps plein pour moi. Je suis dans le métier du Conseil. Je travaille en tant que Consultant Banque / Système d’information Banque

Dans le cadre de « Pagnifik », tu organises des shootings, des street style, tu composes des looks, etc. Quelles sont les difficultés rencontrées jusque-là ?

Les principales difficultés résident dans la capacité à trouver des partenaires et donner vie à mes idées. Quand on voit les résultats d’un shooting par exemple, on ne se rend pas compte de tout le travail qu’il y a à faire en amont pour convaincre photographe/make-up artist/créateurs, trouver des modèles bénévoles, motivées, régler tout un tas de détails d’ordre logistique. Je ne suis pas “naturellement” issue de ce milieu. Donc j’apprends, je trébuche et j’avance. Réussis-tu à concilier tes activités et ta vie de famille? Quelle place chacune d’elles (activités/famille) occupe-t-elle dans ton agenda ?

Oui j’y arrive. Je donne à cette activité la place que je peux/veux lui donner. Étant donné qu’il ne s’agit pas d’une activité lucrative pour moi, j’arbitre en fonction de mes priorités du moment. Si j’ai du temps à y consacrer, je le fais sans aucune contrainte ni obligation. Si je veux publier de nouveaux articles ou animer les réseaux sociaux Pagnifik, je le fais. Si je ne le peux pas, bah je ne le fais pas. Comme je suis toujours quelqu’un qui aime bosser, être occupée, jusque là, j’y arrive, Thank God.

Just For me.What is it? Qu’est ce que c’est? 🙂

JUST FOR ME, c’est un service de couture de tenues sur mesure en pagne basé en France.

J’ai imaginé et conçu ce service en réfléchissant à comment répondre au mieux aux demandes des fans du site et de la page Facebook Pagnifik; en effet nombreuses sont nos lectrices qui recherchent de bonnes adresses en occident (France, Belgique, Suisse…) pour se faire réaliser des tenues sur mesure.

JUST FOR ME a donc été pensé pour répondre à ce type de demandes. Le service est particulièrement innovant dans ce domaine. Il est à ses débuts et je pense à élargir progressivement le catalogue. En outre, je suis particulièrement ravie de l’accueil qu’il a eu sur les réseaux sociaux et dans des webzines francophones de premier plan.

Reste plus qu’à confirmer avec de nombreuses commandes :). Et pour cela, on compte bien entendu sur des sites comme Afropolite pour diffuser largement l’information.

Le catalogue JUST FOR ME est disponible ici. Il suffit ensuite de se créer un compte sur la plateforme de vente en ligne et passer sa commande personnalisée.

Pagnifik fait son petit bout de chemin depuis 2012. Quel est ton secret pour tenir dans le temps et aussi pour te démarquer des autres pages et sites dédiés au pagne.

Travailler, m’améliorer, essayer de trouver des informations intéressantes à relayer. Et surtout être méthodique.

Un petit mot sur Afropolite ?

Afropolite fait partie des sites que je visite quotidiennement. J’aime la fraîcheur des articles, le ton, le fait de me retrouver dans les sujets abordés. Je pense que je suis une Afropolite moi aussi. Je me reconnais en tout cas dans la description. Big Up à la team et longue vie a Afropolite.

Merci c’est gentil !

Mary a rêvé « Pagnifik » et ne s’est pas arrêtée au rêve. Elle apprend continuellement et continue sa progression malgré les challenges rencontrés. The Afropolite est fière de cette jeune dame et de son oeuvre. Nous lui souhaitons beaucoup de succès, et lui disons merci pour cette interview très enrichissante.

Comment découvrir et rester connecté à Pagnifik:

Le site web 

La page Facebook

Sur Pinterest

Via Twitter

2 Comments

  1. Sylvie
    15/07/2014 at 1:00 pm
    Reply

    Bravo Mary Pagnifik ! Et bonne continuation !

  2. Abiba
    16/07/2014 at 12:18 am
    Reply

    Thumbs up ! Great job lady :)!

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *